20 août 2009

les presidentielles 2011 au Cameroun

Nimportequi en Campagne spectacle

Spectacle : M. Nimportequi est déjà en campagne

La nouvelle création de Wakeu Fogaing a ravi le public de Yaoundé le week-end dernier.
Si les politiciens camerounais préparent encore leur stratégie pour 2011, il s'en trouve toujours dans le pays qui a déjà préparé sa candidature avec profession de foi et tout le baratin des politiques. Celui-là c'est Monsieur Nimportequi ; ce personnage que traîne l'humoriste Wakeu Fogaing depuis quelque cinq ans maintenant sur les planches de son pays et du monde. Samedi et dimanche dernier, l'humoriste était l'invité du centre culturel Francis Bebey dirigé par Jean-Claude Awono au lieu dit Montée du parc à Yaoundé. Durant le one man show d'une heure intitulé "Monsieur Nimportequi en campagne" qu'il a déroulé devant un public connaisseur, il a ainsi fait le point de la vie sociale dans son pays à quelques années d'un rendez-vous calé dans nombre d'agendas.Les plus nostalgiques auront sans doute fait le rapprochement avec "L'homme superstar" de Dave K. Moctoï. Lui qui avait déjà mis en humour ce personnage burlesque dans une satire remarquée. Wakeu Fogaing, sans aller plus loin, a tout de même travaillé sa pièce en alternant le sérieux, et la détermination de la bête politique, et la platitude d'un quotidien où il faut sans cesse ruser. Et au passage, il a donné quelques clés à tous ceux qui seraient tentés de suivre M. Nimportequi aux élections présidentielles prochaines : ils devraient déjà savoir dans quel type de démocratie se trouve le Cameroun, ouvrir un compte en Suisse pour y loger les revenus de la République une fois les élections remportées, faire de leur épouse une icône médiatique et de l'humanitaire, quêter l'appui des Américains, se méfier de tout le monde une fois sa candidature annoncée, etc.VoisinsUne candidature qui ne devra point faire oublier qu'on est comme tout le monde jusqu'à la proclamation des résultats. Ils doivent donc apprendre à faire attention aux voisins qui sont toujours jaloux et normaliser leurs rapports avec les leurs. Mais surtout, penser à déclarer leurs biens qui très souvent se résument à une épouse, des progénitures, des plans pour des maisons à construire aussi bien à la campagne qu'à l'étranger, etc.Dans cette nouvelle création qui date de décembre dernier, l'humoriste continue de peindre la société camerounaise sous son jour le plus ignoble en recourant à un personnage qui au final nous est familier et même s'il aime à se multiplier. Il stigmatise au passage l'incapacité des leaders politiques à innover et à apporter des solutions aux problèmes des citoyens. Il fait un arrêt sur des maux mortels qui prospèrent dans une indifférence générale doublée d'une perte de valeurs : la puissance de l'alcool et du tabac qui tuent les poumons à petit feu. Des maux qui n'empêchent cependant pas de nourrir des ambitions en direction du palais d'Etoudi où se figeront les mois à venir bien de regards.

Parfait Tabapsi Mutations

Posté par Feugham à 19:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur les presidentielles 2011 au Cameroun

    air jordans

    Rien de surprenant! toutes les actions de la France découlent du racisme: esclavage, colonisation

    Posté par air jordans, 03 janvier 2011 à 07:36 | | Répondre
  • Health and understanding are the two great blessing of life.

    Posté par air Jordan shoes, 13 janvier 2011 à 10:12 | | Répondre
  • Failure is the path to success. It helps us to touch the sky, teaches us to survive and shows us a specific way

    Posté par Cheap LV Bags, 14 janvier 2011 à 12:17 | | Répondre
  • To identify your natural path, keep a record of your likes and dislikes, successes and failures.

    Posté par Chanel 12, 22 janvier 2011 à 08:13 | | Répondre
Nouveau commentaire